Accompagner votre enfant à faire du sport ce n’est pas prendre la voiture et le déposer,
ou rester avec lui tout au long de la séance.

C’est aussi et surtout l’accompagner mentalement et émotionnellement :

Qu’il souhaite devenir champion ou pas, l’essentiel est qu’il soit un sportif heureux ou qu’elle soit une sportive heureuse !

Pour l’aider dans cette aventure il y a des choses à faire et d’autres à ne pas faire :

 

1)  C’est lui ou elle le sportif :

– Ses rêves, ses objectifs et ses envies de gagner sont essentiellement les siennes, ne projeter pas sur lui vos propres envies, ni vos déceptions.
– Ne clamez pas à qui veut l’entendre les envies de réussites qui sont les vôtres, le sportif c’est lui ou elle et c’est son histoire.
– Ne rajoutez pas une pression supplémentaire sur ses épaules aussi larges soient-elles !

2) Faites lui confiance :

– C’est le moment de lui laisser de l’autonomie, le reste du temps c’est vous qui menez la danse, alors quand c’est son sport, à vous de le découvrir, il va se construire avec des valeurs et des leçons données par, son coach et les autres athlètes.
– Il va découvrir de nouvelles émotions la joie, la peur, la tristesse, l’injustice et même la douleur, mais c’est une bonne école de la vie, il construit l’adulte qu’il sera demain. Laissez lui mettre les fondations.

3) La technique c’est le Coach :

– Vous pouvez lui donner des conseils, mais seulement s’il vous le demande à moins que vous soyez son entraîneur ou champion olympique de la discipline, vous ne devez pas lui donner des conseils techniques.
– Ne prenez une place qui n’est pas la vôtre. Chacun son domaine de compétence.

4) Communiquez, partagez, échangez :

– Demandez-lui comment il a besoin de votre présence et de votre soutien.
– Qu’attend- t-il ou elle de vous ? que vous soyez présent et que vous l’encouragiez, que vous soyez discret, que vous soyez présent ou pas en compétition ?
– Ecoutez le et si ses propositions ne vous conviennent pas respectez les quand même. Elles peuvent changer juste par votre approbation ou avec le temps, vous pourrez en reparler la semaine prochaine !!!!

5) On débriefe du positif :

– Après un match ou une compétition ou même un entrainement, concentrez vous sur le positif. – Si vous êtes déçu de sa prestation ne lui imposez pas la double peine en ajoutant le fait de vous avoir déçu.
– Appuyez votre débriefing sur les progrès réalisés et ceux qu’ils restent à faire. Ayez toujours une communication positive et constructive.

6) On lui dit qu’on est fier et qu’on l’aime !

– Profitez ce cette aventure pour établir une nouvelle relation équitable et bienveillante.
– Vous le savez certainement le temps passe trop vite et le temps de réaliser, vos enfants seront déjà grands. Alors profitez en pour construire une belle relation avec votre sportif et vous pourrez ainsi l’accompagner très longtemps.
– N’oubliez pas de mettre des mots et pensez à lui dire « je t’aime et je suis fier de toi » aussi souvent que vous en avez envie car il ou elle en ont besoin.